Samedi dernier, en finale de Coupe de France, Kylian Mbappé a commis une violente faute contre le défenseur de Rennes Da Silva. Un geste qui a beaucoup fait parler, d’autant plus que le joueur du PSG prétextait n’avoir rien fait. Le comportement du joueur aurait beaucoup changé, mais pas en bien selon les spécialistes du football

Alors que son équipe ne parvenait pas à trouver la faille en prolongations face à Rennes, Kylian Mbappé commet un violent tacle (voire un attentat) sur le défenseur rennais Da Silva. Le joueur est alors exclu de la finale de Coupe de France. Ce n’est pas la première fois que le joueur du PSG prend un carton rouge dans un match. En revanche, prétexter n’avoir rien fait alors que tout le monde a vu qu’il aurait pu casser la jambe de son adversaire, ça, l’international français ne l’avait encore jamais fait. Bien que nous soyons tous d’accord pour dire qu’il s’agit d’un joueur exceptionnel, son comportement commence à déranger. Mbappé conteste de plus en plus les décisions arbitrales et chambre de plus en plus sur le terrain. Peut-être à cause du fait qu’il côtoie Neymar… En tout cas, plusieurs joueurs et spécialistes du football n’apprécient pas le changement de comportement, en mal, du parisien.

PSG: Bouanga ne reconnaît plus Mbappé

Invité sur le plateau d’RMC il y a quelques jours, le joueur nîmois, Bouanga, est revenu sur le carton rouge de Mbappé en finale de la Coupe de France. Le Crocodile trouve que l’international français n’est « plus le même qu’a Monaco »: « Ce n’est plus le même qu’à Monaco. Tout le monde le protège maintenant, on l’a vu contre nous lors de la confrontation qu’il a eu avec Téji. Il prend beaucoup de rouges alors que ce n’était pas dans son habitude. Quand on le compare à Monaco et à Paris, ce n’est plus du tout le même joueur et le même comportement. (…) Il reproduit les gestes de son coéquipier Neymar, c’est cela qui énerve aussi beaucoup de joueurs. »

Franck Leboeuf, quant à lui, ne comprend pas le comportement de Mbappé après son carton rouge: « Quand il fait un attentat, on a le droit d’appeler ça un attentat. Moi, ce qui m’étonne, c’est sa réaction. Mettre un coup de crampons et se retourner en prétextant n’avoir rien fait. C’est non… » Ajoutant ensuite qu’il était en train de devenir comme son coéquipier Neymar, au niveau du chambrage: « Le problème, on l’a vu lors du Mondial face à l’Argentine (4-3), c’est que lorsque son équipe mène largement, il commence à faire des gestes inutiles, à chambrer. Tu ne peux pas faire ça ! Je n’ai jamais vu Lionel Messi faire ça, ni Cristiano Ronaldo, et encore moins quelqu’un comme Michel Platini à l’époque… »