Ce mardi, l’Olympique de Marseille a officialisé l’arrivée de son nouvel entraîneur André Villas-Boas. Le portugais n’a pas tardé à afficher ses ambitions avec son nouveau club

Les supporters l’attendaient depuis longtemps, il est désormais arrivé. Le successeur de Rudi Garcia vient d’être présenté à la presse ce mardi. Les Marseillais attendaient peut-être Heinze ou Conceiçao mais c’est finalement un autre portugais qui officiera sur le banc de l’OM: André Villas-Boas. L’ancien entraîneur de Chelsea, Tottenham, ou encore, le Zénith Saint-Petersbourg, sait qu’il a tout à prouver aux supporters et à sa direction. Mais il semble très motivé par le challenge qui se présente à lui. Il n’a d’ailleurs pas tardé à afficher ses ambitions en conférence de presse, ce mardi.

OM: André Villas-Boas veut donner leur chance aux jeunes

Avec « AVB » sur le banc de l’OM, Andoni Zubizarreta aura enfin une chance de pouvoir donner son avis. Selon certains rumeurs, l’espagnol n’aurait jamais réellement été écouté par Rudi Garcia pendant 2 ans. Mais le Portugais souhaite changer cette situation. Il devrait travailler avec l’ancien portier de la Roja, main dans la main. Villas-Boas veut également donner une chance à certains jeunes du centre de formation:

 « Je dois prendre le temps nécessaire pour parler avec l’entraîneur de la formation et avec Andoni (Zubizarreta) pour parler des jeunes à qui on doit donner une chance. Je veux tout contrôler. On veut aussi faire une observation des jeunes dans les autres clubs. L’OM a une bonne histoire avec ses joueurs de la formation. Je dois tout analyser et prendre les bonnes décisions. »

OM: un jeu porté vers l’attaque?

André Villas-Boas n’a encore disputé aucun match avec l’OM. Pourtant, il promet à ses supporters du jeu. Du vrai jeu. Un jeu porté vers l’attaque pour faire honneur au slogan du club, « Droit au But ». Slogan étant la devise de la fiancée de René Dufaure de Montmirail, Marguerite, fondateur de l’Olympique de Marseille en 1899. A ce sujet, le nouvel entraîneur Marseillais:

 « C’est important, quand tu arrives à un poste, d’apporter de la fraîcheur. Je ne suis pas un entraîneur qui ne vise que le résultat, je ne suis pas un entraîneur défensif. Je veux jouer un football offensif comme le slogan de l’OM «Droit au but». Je veux respecter cette verticalité et l’imprévisibilité du football français ».