Quelques heures après l’élimination de l’Atletico Madrid face à la Juventus en 8es de finale de la Ligue des Champions, Antoine Griezmann a reçu une pluie de critiques de la part de la presse espagnole

La bête noire d’Antoine Griezmann se nomme Cristiano Ronaldo. Lorsque le Français joue contre le Portugais, le premier ne parvient quasiment jamais à prendre le dessus. Deux finales de Ligue des Champions perdues face à lui. Une finale d’Euro, également perdue ainsi qu’une élimination en 8es de finale de la Ligue des Champions, une nouvelle fois face à la star Portugaise. Une nouvelle défaite qui a donné des idées à la presse espagnole.

Ligue des Champions: Griezmann, moqué par AS

Il y a quelques mois, avant la remise du Ballon d’Or, Antoine Griezmann s’était permis de dire qu’il se voyait « manger à la même table que Ronaldo et Messi ». Une phrase qui avait beaucoup amusé les détracteurs de l’attaquant français. Aujourd’hui, ces mêmes détracteurs ont pris un malin plaisir de lui rappeler qu’il ne pouvait pas encore « manger à la même table » que Ronaldo:

 « C’est à cette table que mangeait Griezmann ? Un jour, il a dit qu’il mangeait à la même table que Messi et Cristiano. Dans ces matchs, il faut prouver qu’on a le niveau du Ballon d’Or. Et Griezmann a été aux antipodes de cette table de cracks à Turin », a d’abord écrit Marca. « Griezmann n’est pas apparu à Turin. Cristiano Ronaldo a tout fait dans ces huitièmes de finale de Ligue des Champions. (…) Tout le contraire de Griezmann. Le Français a pu voir de près ce qu’il lui manque pour s’asseoir à la table de Cristiano et Messi. Son apport offensif ? Un tir non cadré. Très insuffisant, » a ensuite souligné AS.

L’attaquant français, déçu

Antoine Griezmann aura tout de même le mérite d’assumer la mauvaise performance de l’Atletico face à la Juventus. L’attaquant français s’est dit très déçu après l’élimination de son club en Ligue des Champions. Il a d’ailleurs souhaité « s’excuser » auprès de ses fans:

 « Déçu oui. J’aurais peut-être dû rentrer plus en jeu, toucher plus le ballon comme à l’aller, amener le match à mon rythme… Je me sens un peu coupable. Ce n’était pas un bon jour, on a fait les mauvais choix. Il faudra revenir, je crois encore en ce club. On fera tout. »