La fin du feuilleton semblait imminente, mais pas avec un tel scénario. Si beaucoup d’éléments laissaient penser que Mario Balotelli signerait à l’OM, il n’en est rien. Hier soir, par le biais d’un communiqué officiel, l’OGC Nice a annoncé que son attaquant resterait sur la Côte d’Azur. La pilule est dure à avaler pour l’Olympique de Marseille.

Un échec, pour ne pas dire un nouvel échec. L’an dernier, à la même période, l’OM se « ramassait » en recrutant Kostas Mitroglou aux dépens de Vincent Aboubakar. Aujourd’hui, les dirigeants olympiens perdent encore en crédibilité. Alors qu’ils avaient fait du recrutement de Mario Balotelli une priorité, Jacques-Henri Eyraud et Andoni Zubizarreta ont échoué.

Un début de saison agité

La complexité du cas Balotelli prévoyait, en cas d’issue négative, un mouvement de colère de la part des supporters marseillais. Compréhensible : ils ont été « baladés » durant plusieurs mois. Au lendemain d’une défaite chez le promu nîmois (3-1), la nouvelle devrait faire du bruit. Le début de saison de l’OM n’est clairement pas celui espéré. Et ce n’est pas la piste M’Baye Niang qui calmera les ardeurs des fans olympiens. La situation pourrait même s’empirer : le président niçois l’a promis, il divulguerait tous les dessous de l’affaire Balotelli une fois le feuilleton terminé. Ça risque de gronder sur la Canebière.