La Fédération italienne a décidé de taper fort en cas de récidive de cris racistes dans les prochains matchs de championnat italien

Le championnat italien est connu pour le côté raciste de certains supporters. Patrick Vieira ou, plus récemment, Kalidou Koulibaly, ne vont pas dire le contraire. Ce dernier a subi des cris de singes durant la rencontre opposant son équipe (Naples:ndlr) face à l’Inter Milan le 26 décembre dernier. Face à cette situation, le défenseur napolitain a applaudit ironiquement l’arbitre de la rencontre qui n’a jamais agi et a laissé faire les supporters. Récoltant, par ce geste, un second carton jaune engendrant son exclusion. Koulibaly, son coach Carlo Ancelotti, et le reste du staff de Naples, avaient pourtant demandé l’arrêt de la rencontre sans avoir gain de cause. Mais les choses devraient désormais changer selon Le Monde.

match arrêté, de façon temporaire, en cas de cris racistes

Les supporters devront désormais se méfier. Si des cris de singes, ou à consonance racistes, descendent des tribunes, l’arbitre devra désormais arrêter immédiatement le match de façon temporaire. Les joueurs devront se réunir au centre du terrain pour que le speaker fasse une annonce et stopper les « chants ».

Si malgré cette annonce, les « chants » racistes reprennent, le match sera alors définitivement arrêté, selon le choix du représentant de l’ordre public, et les joueurs devront regagner les vestiaires. Le Monde rappelle, qu’auparavant, le match pouvait être arrêté au bout de trois annonces faites par le speaker.

un préjudice pour le football italien

Gabriele Gravina déplore le fait qu’une suspension ternit l’image du football italien et des « vrais supporters ». C’est pourquoi, il espère qu’avec cette nouvelle « formule » fasse « triompher le football italien »:

 « l’hypothèse d’une suspension créait un préjudice d’image pour le football italien et pour les vrais supporteurs. Les responsabilités doivent être individuelles et non collectives. Mais il faut faire quelque chose pour que le vrai football puisse triompher. Il faut dépasser ces incidents avec un supportérisme sain, » a déclaré le président de la Fédération italienne de football.