Dans le Late Football Club, Habib Beye, consultant pour Canal Plus, a poussé un coup de gueule suite aux résultats du Ballon d’Or

Non, Habib Beye n’est pas déçu que Luka Modric ait reçu le Ballon d’Or au détriment d’un joueur Français. Ce n’est pas à ce niveau là qu’il y a scandale. En revanche, pour nous, journalistes de Mon Vestiaire Football, le véritable scandale est de voir Raphaël Varane seulement 7ème !!!! Mais cela n’engage que nous. Pour en revenir à Habib Beye, le consultant se dit déçu de voir aussi peu de reconnaissance envers les joueurs Africains.

Ballon d’Or : Habib Beye veut plus de reconnaissance
pour les joueurs Africains

Il est vrai que le classement de certains joueurs Africains fait début pour cette édition du Ballon d’Or. Quand on voit que Mohamed Salah n’est que 6ème, alors qu’il a certainement été le meilleur joueur du monde l’an dernier… Eh c’est justement à ce sujet qu’Habib Beye a poussé un coup de gueule. L’ancien international Sénégalais balance :

« Je ne suis jamais dans la victimisation. Lorsque je regarde ce classement, on se rend compte que ce qui se passe de la 5e à la 30e place n’a pas réellement d’intérêt et de valeur. Sadio Mané, qui a quand même été assez éblouissant avec Liverpool l’année dernière, je l’aurais mis devant un joueur comme Sergio Agüero et Kevin De Bruyne. Il a mis 10 buts en Ligue des Champions (9 en réalité, ndlr), il a marqué en finale, il a été extraordinaire. Ça a été le 2e meilleur joueur de Liverpool derrière Mohamed Salah. Quand je vois Salah par exemple et que je le compare à Lionel Messi. Intrinsèquement, c’est le meilleur joueur du monde mais Salah a marqué 32 buts l’an dernier en Premier League, il finit meilleur buteur, il met 10 buts en Ligue des Champions. Il a été exceptionnel et il est à la 6e place. Si demain, ils s’appelaient Salahinho ou Manéinho… Il y a souvent eu un manque de reconnaissance. Rappelez-vous de Samuel Eto’o et Didier Drogba. Puisqu’ils ne brillent pas avec leur sélection, peut-être qu’ils manquent d’aura au niveau international. (…) Je pense que ce classement du Ballon d’Or ne veut plus rien dire. »